New York Fashion Week #1 Pragmatique, Réaliste et Engagée

Dans un monde où tout va de plus en plus vite et où l’information se lit en trente secondes, je cherchais un moyen original de partager avec vous ma fashion week. Écrire un compte-rendu détaillé de chaque show ? Impossible. Il y en aurait plus de 300… Ne parler que des grandes maisons, au détriment des marques contemporaines et des jeunes créateurs ? Indécent. C’est certainement là qu’il y a le plus de choses à dire… D’où ce daily feed rédigé dans un style quasi télégraphique, prêt-à-consommer, comme écrit entre deux backstages, au milieu de l’effervescence des défilés new-yorkais. Pour l’illustrer, quoi de mieux que les insiders dont les photos Instagram parlent d’elles-mêmes ? En quelques minutes, voici le meilleur de cette première journée de Fashion Week !

AVIS DE NEIGE sur New-York ! L’hiver n’est pas encore parti qu’il faut déjà penser au suivant : justement, dans un esprit toujours survivaliste, Nicholas K ouvrait la semaine avec une collection faisant la part belle aux nuances de gris, de beige et de rouge, où le cuir et la peau lainée côtoyaient le velours dévoré, matière phare de la collection. L’esprit, hip-hop, annonce une saison automne-hiver encore hantée par les années 90.

Loin de là, Tommy Hilfiger présentait la veille une collection printemps-été (see-now, buy-now oblige) faite pour le soleil de Los Angeles. Gigi Hadid a ouvert le show dans les pièces de sa propre collection, suivie par des polos de rugby revisités en minirobes, des rayures colorées dans tous les sens, et des maillots qui sentent bon le sable chaud. Pour les impatientes, tout est déjà en vente !

Ce qui me plaît tant à New-York, c’est ce pragmatisme très américain, qui sans aucune connotation péjorative, donne vie à des collections délibérément commerciales. À l’image de celles de la créatrice Marissa Webb qui a présenté des pièces d’une évidente wearability, comme diraient les rédactrices outre-Atlantique. Le kaki, sa couleur signature, est justement plus que jamais dans la tendance, tandis que le jaune dit marigold fait sa percée sur les podiums, déjà vu chez Kenzo à Paris le mois dernier.

Chez la révélation Brock Collection, du beige et du gris très BCBG, des manteaux de fourrure ceinturés portés sur des jeans et de magnifiques robes rouge passion – déjà une tendance ? – confirmaient le talent du couple sacré par les derniers CFDA Awards. Le tout, sous l’œil bienveillant d’Anna Wintour pour qui ces robes imprimées de fleurs semblent avoir été dessinées.

Final walk 😍 #NYfW #BrockBabe #FW17

A post shared by B R O C K C O L L E C T I O N (@brockcollection) on

Erin Fetherston, quant à elle, rendait hommage à une voyageuse bohème qui se pare de mousseline et de velours, dans de riches nuances de bordeaux, vieux rose, noir ou vert olive. Aux pieds, des babouches appuient le propos tandis que de fines étoles se chargent d’apporter une touche rock au milieu de ce final tout en robes de satin frangées.

The parade at my AW' 17 show #cfdanyfw @glamsquad @davines @hellinkay @skyniceland @indiquehair_ @vogastyle

A post shared by Erin Fetherston (@erinfetherston) on

Dans un tout autre registre, les filles ADEAM – anagramme du nom de la créatrice Hanako Maeda – ont l’allure de gothiques de luxe dans leurs impressionnantes robes aux cols victoriens et leurs pantalons noirs plus longs que leurs jambes, pourtant haut perchées sur des plateformes qui ne sont pas sans rappeler celles du défilé Marc Jacobs de l’hiver dernier.

Lui s’est fait connaître en habillant Rihanna, mais Adam Selman voit plus grand : ses chemises de western en denim brodé de fleurs s’allongent en trench ou en combi-pantalon avant de laisser place à un improbable lamé, mais surtout a de rafraîchissantes roses rouges travaillées sous la forme d’appliqués. En guise de top, un mannequin exhibe même un bouquet de roses oversized. Comme le clame le t-shirt must-have du show, porté avec un ensemble rose pâle, Say It With Flowers ! Soyons certains que Rihanna saura le dire avec l’un de ces looks cloutés vert de jade ou cette robe noire brodée de studs, simplement parfaite.

Say it w/ flowers @adamselman FW17 🌹

A post shared by ⭐️ (@paigemaccready) on

Adam Selman, en saluant ses invités, nous rappelle comme l’indique son badge rose que la mode est plus que jamais engagée cette saison : « Fashion Stands With Planned Parenthood », c’est l’initiative du CFDA (Council of Fashion Designers of America) en faveur du planning familial américain. Anna Wintour le portait au premier rang du défilé Brock Collection tandis que Joseph Altuzarra vendait aux enchères des places pour assister à son défilé de dimanche soir afin de soutenir cette cause. Par ailleurs, comme de nombreux créateurs, Tommy Hilfiger a fait porter à ses mannequins un bandana blanc, symbole de tolérance du mouvement #TiedTogether lancé par The Business Of Fashion.

A magic moment and a complete dream come true to have AW, @markholgatenyc and @tonnegood at our #FW17 show yesterday! #NYFW

A post shared by B R O C K C O L L E C T I O N (@brockcollection) on

Jamais loin des podiums, Kendall & Kylie (Jenner) continueront d’inspirer les Millennials l’hiver prochain : leur nouvelle collection fait la part belle aux cropped tops, slipdresses, jeans à la coupe nineties – portés avec un body en dentelle, en mesh, ou un top façon lingerie -, hoodies et autres pièces sportswear. Des pièces que je qualifierais de nouveaux essentiels, que les deux sœurs ont contribué à remettre au goût du jour chez les moins de 25 ans.

Le velours sera omniprésent l’hiver prochain, à en croire cette première journée de défilés : vu notamment en jaune d’or chez Creatures of Comfort – cette couleur a elle aussi décidément convaincu plus d’un créateur -, il s’affirme déjà comme une tendance, à l’image du micro-pied-de-poule décliné par la marque.

Lors d’une exposition célébrant les 15 ans de sa marque Rag & Bone, Marcus Wainwright a dévoilé sa dernière collection sous forme de photographies, en lieu et place de son traditionnel défilé. Du kaki, du denim, des carreaux… De quoi ravir les garçons et les filles Rag & Bone dès l’arrivée de l’automne… et pendant les quinze prochaines années ?

Hors calendrier, il est certain que les créations de M. Martin et Khaite trouveront leur public à New-York. Les lookbooks des deux marques regorgent de propositions chic et adaptées à la réalité, parmi lesquelles des pantalons à la coupe parfaite, de la soie et de la maille dont on ne peut se passer, et des manteaux intemporels ultra désirables. Ou l’art de sublimer le quotidien, tout en subtilité et en élégance.

Photo de couverture : Courtesy of Nicholas Hunt/Getty Images for IMG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s