Haute Couture : Chanel, de l’Autre Côté du Miroir

Dans un sublime décor inspiré du légendaire escalier de la Rue Cambon, Karl Lagerfeld a présenté une impressionnante collection de Haute Couture, dont pléthore de tailleurs en tweed ceinturés dans des teintes pastels. Pour le soir, plumes et broderies métalliques revisitent tout en modernité le style intemporel de la Maison.

AU GRAND PALAIS ce mardi, la mode était plus que jamais le reflet de notre monde. Un sol fait de miroirs disposés selon un motif matelassé suffisait à nous rappeler quelle grande maison présentait ce jour-là sa collection de Haute Couture pour l’été 2017… Mais qui l’aurait oublié ? Au centre, une structure monumentale également constituée de miroirs réfléchissait l’impressionnante coupole en verre et métal du Grand Palais où Chanel défile depuis dix ans déjà.

Hasard ou non du calendrier, les premiers passages ne sont pas sans rappeler l’allure intemporelle de Jackie Kennedy, alors que le biopic Jackie, porté à l’écran par Natalie Portman, sortira en salles le 1er février prochain… et que ce défilé intervient quelques jours seulement après l’investiture du 45ème président américain lors de laquelle Melania Trump a elle-même rendu hommage à la plus iconique des premières dames en tailleur-jupe, gants et escarpins assortis. Ici cependant, pas de bleu ciel mais du rose, du vert, du mauve, du jaune pâle, de l’écru, du blanc… Taillées dans le même tweed que les emblématiques canotiers – qui cet été sont comme aplatis et portés à l’arrière de la tête -, les vestes iconiques sont ceinturées haut par d’épaisses ceintures en cuir miroir, elles-mêmes assorties à des escarpins iridescents. Ironiquement, certains modèles sont justement drapés de façon similaire à l’ensemble signé Ralph Lauren porté par la First Lady.

Chanel, ou, Le Miroir trompeur

Tout au long du show, les miroirs géants renvoient une image moderne de la femme Chanel, malgré le style a priori « classique » de certaines pièces. Plus sobre en apparence que ceux des précédents shows, ce décor s’inspire en réalité d’un lieu indissociable de l’univers de la maison : l’escalier de la Rue Cambon, celui qui mène aux portes des salons de Haute Couture, là où Gabrielle Chanel s’asseyait afin d’observer les réactions de la salle pendant ses défilés, le tout sans être vue grâce à un unique jeu de miroirs.

Monter ces marches, c’est comme entrer le temps d’un instant dans ce qu’a été l’incroyable vie de Gabrielle Chanel : tout autour de l’escalier, à quelques pas de son appartement, bourdonnent encore les ateliers de Haute Couture de la maison – le Tailleur et le Flou – où les petites mains s’affairent à couper, coudre, broder, ainsi que le studio, où le si prolifique Karl Lagerfeld a imaginé cette nouvelle collection.

Une décadente allure Art Déco

À mesure que les pièces défilent, elles se recouvrent de fil iridescent, de sequins métalliques et de broderies bijoux. Les robes en satin ondulent le long des silhouettes délicatement retenues par ces drôles de ceintures. Certaines pièces semblent imprimées, ce sont en fait des broderies qui captent toute la lumière. Les cuissardes brodées de pierreries miroitent. On se plait à découvrir les bracelets de perles portés à la cheville, comme une ultime note de délicatesse.

Dans une envolée de plumes d’autruche associées à des sequins argent, les fourreaux du soir dessinent une décadente allure Art Déco. Magistrale, Lily-Rose Depp clôture le défilé au bras de Karl Lagerfeld dans une incroyable robe de mariée rose soulignant sa silhouette gracile.

Photo de couverture : Courtesy of Chanel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s